PSC-CC
La Plateforme de la Société Civile sur le Changement Climatique

A lire...

Convention-cadre des nations unies sur les changements climatiques de 1992
CONVENTION-CADRE DES NATIONS UNIES SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Liens utiles

Accueil > Communiqués & Annonces > PSC-CC à la 2eme Conférence internationale des jeunes francophones à (...)

PSC-CC à la 2eme Conférence internationale des jeunes francophones à Genève

mercredi 26 septembre 2018

La Plateforme de la Société Civile sur le Changement Climatique (PSC-CC) était présente en Suisse à Genève au Palais des Nations à la 2eme Conférence internationale des jeunes francophones en marge du XVIIeme SOMMET de l’OIF qui aura lieu en Arménie à EREVAN les 11 et 12 octobre pour porter le plaidoyer sur les changements climatiques dans l’espace francophone. Cette 2eme Conférence internationale des jeunes francophones a eu lieu au Palais des Nations, à Genève, du 17 au 19 septembre , en présence de la Secrétaire générale de la Francophonie Madame Michaëlle Jean, en amont du XVIIeme Sommet de la Francophonie d’Erevan.
Environs 200 jeunes des cinq continents ont été présent pour réfléchir et échanger sur le thème du prochain Sommet de la Francophonie « Vivre ensemble dans la solidarité, le partage des valeurs humanistes et le respect de la diversité : source de paix et de prospérité pour l’espace francophone », ainsi que sur les voies et moyens pour soutenir « l’inclusion économique et financière des jeunes ».
« Dans toute la Francophonie, les jeunes ont une même aspiration et elle est pressante, celle d’être reconnus et pleinement considérés comme faisant partie des solutions, de voir leurs idées, leur parole et leur énergie prises en compte. Leur créativité et leurs initiatives sont source et force d’innovation. Cette jeunesse, filles et garçons, hommes et femmes, sans distinction, s’attend à ce qu’on investisse dans le capital humain qu’elle représente, et il est de notre responsabilité de mettre à contribution ce foisonnement de capacités et de compétences à renforcer et à développer. Le faire est une garantie de stabilité et de prospérité pour tous nos pays. Nous avons toutes les raisons de nous ranger aux côtés de cette jeunesse qui nous appelle à un nouveau mode de gouvernance de nos sociétés, assurément plus participatif, plus équitable et plus collaboratif », tel est le plaidoyer de la Secrétaire générale Michaëlle Jean qui a su, depuis 2015, mobiliser avec énergie l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en ce sens, avec l’aide des États.
l’un des résultats de cette conférence à Genève était la préparation et l’adoption de la Déclaration de la jeunesse qu’une délégation présentera aux Chefs d’État et de gouvernement réunis au Sommet d’Erevan (11-12 octobre), comme ce fut le cas au Sommet précédent, à Antananarivo (2016). Cette Déclaration rassemblera leurs points de vue, leurs préoccupations, leurs propositions et pistes de solutions face à des enjeux ciblés. elle portera sur l’entrepreneuriat et l’emplois, l’éducation des jeunes, vivre ensemble, la paix par les jeunes, la protection de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques font partie intégrante de cette déclaration. Trois jours de réseautage, de mise en commun et de partage d’expériences. Trois jours pour formuler et envisager également des projets communs et manifester leur engagement citoyen avec la participation de jeunes talents, d’artistes, d’experts, de personnalités du monde politique, associatif, institutionnel, de l’entreprise et des médias.

La Conférence a été également l’occasion d’échanger sur les défis et les perspectives pour une meilleure inclusion économique et financière des jeunes, à travers différents ateliers sur le marché de l’emploi, les secteurs porteurs, l’entrepreneuriat, les nouveaux espaces d’initiation, d’accompagnement et d’innovation pour les jeunes. L’un des temps forts de la Conférence a été la remise du Prix du Forum international jeunesse et emplois verts (FIJEV) par la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, et le Ministre-Président de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la Francophonie (CONFEJES), Oswald Homéky. Les lauréats vont bénéficié d’un plan de soutien pour le développement de leurs projets.

Les jeunes sont désireux de prendre pleinement part au développement humain et inclusif de leur pays, à la construction d’un monde juste, pacifié et respectueux de l’environnement. En vertu de la Stratégie de la Francophonie pour la jeunesse 2015-2022 adoptée lors du XVeme Sommet de la Francophonie à Dakar, l’OIF les associe pleinement à ses processus de décisions et à ceux des grandes instances internationales.